Amar Boureguaa est parti...

Mrecredi, 15 octobre 2008

Le moudjahid et le grand brave homme Amar Boureguaa n'est plus, il est mort à l'âge de 68 ans dans l'indifférence et le silence des autorités des moudjahidines de Guelma.

Je me rappel d'être reçu, quand je suis allé contacter les autorités par devoir de les informer, avec les mots suivants: 'Ah vous êtes venu pour sa pension?' Que vous êtes bête comme vos pieds monsieur le représentant, j'avais envie de... mais je me suis retenu par respect à la mémoire de baba Allah Yarhmou.

Le grand homme a joint le maquis à l'âge de 16 ans, on l'appelait 'Amar Sghir' a cause de son jeune âge, il a été capturé blessé et emprisonné à la fin de guerre et relâché vivant grâce au cessez le feu en 1962.

Amar a été enterré le 29 Septembre 2008 avec une douille dans sa tête, une douille qui na jamais voulu l'enlever par peur de perdre la vie alors qu'il a 8 enfants à sa charge, il a été enterré avec des fragments de balles qui ont cassé plusieurs de ses cotes et n'ont jamais été guéris. Amar nous a quittés le 27 du ramadan (27 Septembre 2008) dans le silence, il ne s'attendait à rien de personne. je me rappel toujours de ses phrases quand on lui demandait de nous raconter des histoires de la guerre 'Vous savez, j'ai fait la guerre par devoir et par amour de ce pays, jamais on pensaient qu'il va y avoir une pension, Al Djihad kana fi sabili Allah wa laysa fi sabili al ibad (le Djihad était pour dieu et non pour les peuples).

Allah Yarhmak ya Baba.
Ton fils et fier de l'être: Yazid

Yazid BOUREGUAA

Posté par Yazid BOUREGUAA, Rédacteur

Faire un commentaire

Envoyer

Commentaires

2 commentaires

El Djihad était pour dieu et non pour les peuples, oui c vrai normalement c'est ça Allah yerhemou et Allah yarhem tout les chouhada de ce pays depuis 1830 jusqu’à nos jours.

Commentaire de Messaoud HAMDI. Lundi, 10 Novembre 2008

Bonsoir à vous tous, de la part de toute la famille ZAIMIA ici en France, "RAHIMA ALAH ABIKA EL MOUJAHID". Je suis le jeune frère de jamel ZAIMIA. le grand bonjour à notre Guelma qui restera à jamais dans nos coeurs.

Commentaire de Redda azzedine ZAIMIA. Samedi, 29 Novembre 2008