La cité Mustapha Benboulaïd (ex : Cité indigènes)

Mardi, 19 février 2008

La cité Mustapha Benboulaïd

Rebaptisée avec fierté " Cité Mustapha Benboulaïd " après l'indépendance et appelé communément "Boumarché arabe" durant mon enfance, ce quartier mérite d'être protégé et réhabilité en conservant son aspect actuel ou en le classant site historique, avec son "Bab boumarché" qui menace ruine aujourd’hui.

D’autres quartiers aussi se devraient d’avoir leurs histoires, bab sog, bab skikda, Zenaika daïka, la rue Mogador, du fondouk, El atrecha, la gare …Ces quartiers se ressemblent et portent la même charge affective, fraternelle et culturelle propre aux Guelmois, bref une dimension de « ouled el haouma ».

Notre motivation est cette nécessité de préserver notre mémoire en la réactivant dans tous les aspects de la vie, les espaces, les Hommes, l’architecture etc. en rassemblant le plus de témoignages possibles des anciens de Guelma et de leur descendance, de participer à l'écriture de notre histoire et permettre la transmission de notre mémoire à nos enfants et aux générations futures.

Je me considère issue de cette filiation enracinée dans le Peuple de Guelma, affectivement, historiquement et d’option. J’ai habité ce quartier enfant, mon père et mes grands parents sont des habitants de « l’ex cité indigènes ».

Je me remémore les noms des familles habitants le quartier les Aïbi, les Aboudi, les Benfergui, les Feddaoui, Dar el azzabi, les Doghmane, Dar el Hami (PPA), Dar Bournane, les Jouanbi, les kerdoussi, El Hafnaoui, les Hachemi (Dar lekbaïl), les Maoui, les Salhi, les Tobel les Zerguine, les Zamitti, El bach adel… et j’en oubli certainement.

Dès que je passe la porte « de boumarché », j’ai ce sentiment d’être à la maison, toutes les maisons de la cité sont mes maisons. J’aime la fraîcheur de la «skiffa » en été, l’odeur du café qui se dégage des maisons les après midi et le cliquètement des cuillères. J’aime frapper à la porte avec les anciennes poignées métalliques.

Houari Boumediène « Paix à son âme » a séjourné dans ce quartier, hébergé par une famille de Guelma (les Doghmane) pour poursuivre ses études en primaire. Des personnes marquantes du mouvement national PPA/MTLD et de libération sont passées par ce quartier notamment Ahcène Harcha qui habitait en face des Doghmane.
De nombreux membres actifs du mouvement national sont tombés au champ d’honneur, des Chouhadas issus de cette cité dont mes oncles Ali et Azzedine et mon Grand père Mohammed Salah ZAÏMIA.

Une guérite est encore là, témoignant de l’esprit dans lequel les concepteurs de cette cité l’on construit. Un ghetto avec des issues limitées pour bien cerner les « indigènes » avec des traîtres qui étaient chargé de leur surveillance.
Ceci n’a pas empêché que des Hommes de ce quartier se battent et de donner leur vie pour la liberté et la dignité du peuple algérien.

Pour ces raisons, avant que nos anciens ne « finissent », il est urgent que ceux qui connaissent ce quartier et les autres et qui y ont vécu ou leur parents ou familles, écrivent des témoignages ou rapportent des faits marquants liés à l'histoire de nos quartiers.

Jamal ZAIMIA

Post par Jamal ZAIMIA, Rédacteur

Faire un commentaire

Envoyer

Commentaires

13 commentaires

J'ai lu la contribution de Monsieur Jamal ZAIMA sur La cité Mustapha Benboulaïd .

Dans celle ci , il y fait reference à une famille Doghmane qui a hebergé Mohamed BOUKHAROUBA ( Boumediene) durant sa scolarité à Guelma.

Je sais moi même par transmission orale que ma famille du côté de Hammam Meskhoutine, Taya Bouhamdane connaissait les Boukharrouba.

Je crois savoir qu'un des anciens dans ma famille allait chez les Boukharrouba au douar Beni Addi. pas loin de Hammam et de Taya

M ZAIMIA peut il me confirmer si ces Doghmane de Guelma ( j'ai toujours su qu'il y en avait) etait de la parenté des DOGHMANE de Taya Bouhamdane Bni Foughal. A t il souvenir s'ils entretenaient des relations avec les Doghmane de Taya Bouhamdane- Hammam Meskhoutine Chellala Debagh

Commentaire de Saïd DOGHMANE. Lundi, 31 Mars 2008

salut mon ami Djamel
c'est extraordinaire ce que tu fait tu as oublié de me citer Ha...Ha
Tkoutia te passe le bonjour

Commentaire de Noureddine GUERGOUR. Vendredi, 02 Mai 2008

Pour toi mon cousin je tire chapeau.
Je suis content de ce que vous faite bonne chance

Commentaire de Zoubir FADEL. Lundi, 16 Juin 2008

Bonjour,
Désolé je ne peux pas vous répondre sur le lien de parenté entre les Doghmane que je cite et ceux de Bouhamdane Taya ou d'El Hamam. Je pense que logiquement il doit y avoir un lien et également entre les Doghmane et les Boukharouba. Si vous voulez avoir plus d'infos il faudrait voir peut être avec Abdelwaheb Doghmane ou son frère que vous pouvez contacter à l'entrée de la citée Benboulaid 1ère Skifa à droite.
Cordialement

Commentaire de Jamal ZAIMIA. Mercredi, 25 Juin 2008

Dans mon article sur la citée Benboulaid j'ai du oublier quelques familles. Qu'ils m'en excusent d'avance.
Si vous en connaissez ? Signalez-les !
Je me suis rappelé des MEDJERAF que je salue, Ahcène, Hafid...
Cordialement

Commentaire de Jamal ZAIMIA. Mercredi, 25 Juin 2008

Moi je suis une Guelmoise et de la famille Kerdoussi, alors je veux bien connaitre toute ma famille.

Commentaire de Faiza KERDOUSSI. Mardi, 9 Septembre 2008

Grand salut à tous les habitants de Guelma
la grand-mère de Houari Boumediene est une Doghmane, donc il y a un lien entre les Boukharouba, Doghmane, Agabi et Oudjani et l’origine de la famille Doghmane est Bouhamdane et Taya.

Commentaire de Achraf OULED DIAF. Lundi, 27 Octobre 2008

Salam Faïza, j’ai aperçu ton message et sache qu’il ma interpellé car mon époux est un Kerdoussi de Guelma, il se prénomme Adel, son père tient la société "Kerdoussi SNC et Compagnie"! le connais tu?

Commentaire de Ismahane épouse KERDOUSSI. Vendredi, 31 Octobre 2008

C'est inouï !!!! Il n'y a pas d'autres mots. Je suis moi-même né à « Boumarché arab ». Fils de si Mahmoud Sedairia si ça vous connaissez.
Je connais tous les gens que vous avez cités et beaucoup d'autres encore . J'ai même reçu mon ami d'enfance Zoubir FADEL chez moi à Cannes.
Le plus grand plaisir pour moi est d’avoir de vos nouvelles.
C'est l'arrière-grand-mère de Jamal Zaïmia qui a assisté ma mère lors de ma naissance (on l'appelait « El Kabla ») J'ai connu le chahid Azzedine, son frère Smail (marié a l'époque à une française) ainsi que Khalti et Kamla , ses filles , ses petits enfants, dont Nour el Houda … ainsi que la famille Kerdoussi (Fella , Yasmina , Kamel , Mabrouk ,Aziez etc . Alors répondez-moi pour que se perpétue les contacts entre Ouled el Haouma .
Merci a tous et a toutes.

Commentaire de Salah Sedairia. Mardi, 11 Novembre 2008

Qui se souvient des famille : Si Mahmoud Sedairia ,Mentri , Hamlaoui , Bouhdid , Bouster , Namouria , Allaoua Lassourti , Dar Noua(khelaifia et Moussaoui) Zaimia , Ould Eddiaf ...etc

Commentaire de Salah Sedairia. Mercredi, 12 Novembre 2008

En parlant de Boumarchi Arab, en dépassant la voute qui sert de porte à la cité je commencerais par dar Doghmane 'ammi Salah' qui comme vous le dites bien a hébergé Houari Boumerdienne et dans la Zanka plus bas comment oublier Ammi Cherif Bouhdid « Cherif trissiti » parce que dans le temps déjà il était chef de district de l'ex EDF. En face de lui il y avait Saïd Bouster qui était bourrelier chez Chevance, et ces 3 enfants : Farida, Hamid qui était directeur du centre de sport à Seraïdi et Kadi. Plus bas il y a toujours dar Mejraf en face dar Haddouche Mohamed et Messaoud toujours dans la même Zanka et la Skifa d'en face il y avait dar Gaouaoui Brahim qui est en Suede et Ammar à Annaba en face dar Zerguine -Gnani.Mohammed.Cherif.Zoua et la plus jeune Allah yarhamha, la zanka plus bas il y a dar Khalti Menoubia une grande dame qui a participé a la révolution, d' ailleurs ancienne Moujahda ainsi que son fils qu'on appeler Benammar ex militant du PPA jusqu'en 1962 après l'indépendance il est parti en France et habite le 16 ieme arr a Paris depuis il n'est plus revenu a Guelma. Dans la même skifa et en face il y a dar Nemouria Rabah le peintre et Bachir le coiffeur, dans la Zanka en face il y avait dar Khalti Kheira Lekbailia la mère de Kamalo « kamel ETI » en face de lui toujours dar Lekbail « les kabyles » où habitait Ammi Ammar Jbat Allah yarmou et son frère Hamouda. Dans la zanka plus bas il y avait dar Ammi Larbi Babes le peintre avec sa femme khalti Chalbia et ses fils Ammar, Majid, Azzedine, Jamel ,Adra, Fella et Ouassila et Darmentri ancien facteur de guelma d'où l'anecdote : avant les postiers avaient une gande caisse à roulette dans laquelle ils mettaient le courrier et les colis à distribuer, un jour un bonhomme a rencontré Ammi Amma Mentri Allah yarhmou et lui a dit: Ammar ya khouya il ne te suffit pas de travailler à la poste et en plus tu vends la pizza. Bien sur ils y avait dans cette maison :Rashid, Araibi le cafetier: Kahouet Mentri, Malek ex directeur de l'hôpital de guelma, Wahab prof à l'université de Annaba et avocat auprés de la cour de Annaba. La zanka en face dar Ammi Lemnaouer Maoui et ses fis : Kaddour Vacho, Kamel, Mani, Zahia Allah yarhamha et dar Mejdoub Ahmed Djouambi et Mohammed -darna quoi- plus bas c'est Dar ammi Rabah Feddaoui avec son frère ammi Tahar qu'on surnommer Bibii et leur mere mamma Rbiha bien sur ammi Rabah et Khalti Bya ont eu Hcene ancien Moudjahed, Rachid ex directeur des domaines, Smain, Mouloud, Hocine, Bachir et sans oublier notre très chère soeur Bariza oualla Madina. En face et dans la même skifa ammi Ahmed Bourougaa ancien cheminot. la skifa d'en face dar Zerdaziet en face d'eux dar Chenouf Hamri plus bas c'est dar ammi Ahmed Mami, ancien militant du PPA, ainsi que ammi Elhanafilui aussi de la même famille politique dans le temps. Dans la skifa en face dar bournane et dar :..... Je contourne jnaina et commencant par dar allaoua lassourti en face dar noua puis dar boussoufa/t Aoutou et dar Darmouna puis dar ammi Ali Zamiti un peu plus haut dar el-Guelai et dar ammi Mohamed Chaoui Merabet près de Ahmed et Chahir. plus bas Darammar Zamiti le coiffeur en face dar Kerdoussi- Aziez Ettahar et Mabrouk la zanka en face dar Mohamed Salah Aibi dit el Ouleme qui etait substitut de l'avocat puis défenseur de justice jusqu'a sa mort allah yarhmou en face dar Zaimia khalti el-Kamla allah yarhamha qui a vu son mari et son fils mourrir en 1945 et son fils cadet Azzedine allah yarhamou pendant la revolution. Plus bas dar ammi Mahmoud Zedairia père de salah qui est en Fance et oncle de ammi Ali Zedairia ex sgde l'APC de Guelma, en face dar Hachouf. La skifa plus bas dar Aidoud et dar el Felfouli Oulediaf. Plus bas dar Ouartsi en face dar ...... La skifa en face dar Djelloul, Abderahmene, Ali, Blel, Hacene allah yarhmou et en face dar Bentrad plus bas dar ammi l'Akhdar Babes lui aussi un ex militant du PPA allah yarmou père de Abdelhak, Jamel, Fetah, Ali, Akila, Farida partie à Annaba en 63 et en face de lui dar Essarjene et enfin le dernier lot prés de la guérite que vous mentionnez dans votre article dar Hamlaoui dit Tia le boulanger chez Roppa et ses fis Ahcene, Kike, Jamel !

Voila un peu ma contribution quant à une des cités de Guelma en éspérant que tous le monde participera, en laissant des temoignages ou des récits concernant leurs cités ou rues dans lesquelles ils ont vecus. Excusez moi pour les quelques imperfections dans la construction des phrases, l'essentiel c'est d'arriver à communiquer.

Mohammed oueld Boumarchi.

Commentaire de Mohamed Djouambi. Lundi, 15 Décembre 2008

Bonjour,
Je suis tombé par hasard sur votre site et je n'ai pu m'empecher de vous envoyer mes encouragements accompagnés de ces quelques remarques:

En ce qui concerne la relation entre les Doghmane et les Boukharouba voici quelques éléments qui pourraient mieux vous éclairer:

1) Parmis les plus grands 3rouch de Guelma sont les bni foughal, les bni ouarzeddine, les bni m'jaled. Ces trois grands 3rouchs sont originaires du triangle Setif-Ain Kebira -Jijel et constituent l'ossature de la population Guelmoise. Ils sont d'autre part souvent proches alliés, voisins ou cousins sous une forme ou une autre. D'ailleurs on les retrouve tous dans la région mentionnée ci-dessus voisins mitoyens. A ma connaissance ils forment plus de 60% de la population Guelmie de souche. Autre fait notable est qu'il ont de traits physiques communs assez notables: blancs de peau en général avec un physionomie berbère assez prononcée (front haut, paummettes saillantes et regard assez pointu).

1) Les Doghmanes sont de la meme affiliation ( Arch) que les Oudjani, Ogabi (ou Agabi) et les autres... On les appelle communément les Dghamna. (ma propre mère est une Oudjani! donc Daghmania)

2) Les Boukharouba sont une branche du Arch bni Ouarzeddine qui se compose d' un très grand nombre de noms communs à Guelma tels les Bencheikh, Seridi, Haridi, Sekfali, Abda, Bourenane, Sahri, Azzedine, etc ....Ce 3arch englobe plus de 14 familles avec un seul grand père qui est marabout a Ain Kebira du nom de Sidi Ali et qui remonte 16 génerations plus haut dans l'arbre généalogique, c-a-d qu'il était probablement un contemporain de Louis XIII ou XIV.

3) La grand mère paternelle du président Boumediène est une Daghmania. Ce qui explique que son père El hadj Brahim l'ait envoyé chez son cousin Doghmane pour sa scolarité. Ces difficultés de scolarisation on poussé El hadj Brahim, plus tard, a entamer la construction d' une maison à Guelma au quartier de la gare en 1953. Il y emménagea avec sa famille en 1957. La maison est toujours visible au vieux quartier de la gare près de la maison des Staifi,Haddouche et Rehailia.

4) Il serait très intéressant d'essayer de remonter la filliation plus haut: on trouvera probablement que les bni m'jaled, bni ourzeddine et bni Foughal ne formaient à l'origine qu'une seule tribu.

Best regards, NB

Commentaire de Nourredine Boukharouba. Dimanche, 21 Décembre 2008

Je voudrai remercier Mohamed Djouambi, Nouredine Boukharouba, Salah Sedaïria, Achraf Ouled Diaf et Madame Kerdoussi pour leur contribution à la construction du puzzle de la cité Mostepha Benboulaid (ex cité indigène). Un merci particulier à Mohamed Djouambi qui nous a fait visiter Boumarchi "dar b'dar" mille merci. A quand un historique sur les SMA de Guelma ya Mohamed ? Sur la JFLN...etc chouf maa Hocine Zamiti, Djamel Chadli et les autres... faites nous revivre ces belles générations et ces beaux souvenirs pour les partager avec nos frères et nos enfants d'aujourd'hui. J'ai de vieilles photos à votre disposition, c'est quand vous voulez !

Bienvenue à un ancien ould Boumarchi : Salah Sadaïria. Je suis le fils de Smaïn Zaïmia et mon arrière grand-mère dont vous parlez s'appelle Jedda M'barka la mère de jeddi Mohamed Salah et l'épouse de sidi Abdallah Zaïmia allah yarhamhoum.

Intéressante la contribution sur les Archs et l'historique de la composante de Guelma apportée par Nourredine Boukharouba, moi Zaïmia je suis Daani des Ouled Daane, il existe plusieurs configurations de la composante Guelmi, très variée avec des alliances multiples et variées entre elles. Ce que je sais et appris et que j'ai recoupé par la suite, c'est que beaucoup de familles (Arch) venues à Guelma ou autour de Guelma étaient des "exilés politiques" (pourchassées par les colonisateurs) et ceci depuis l'occupation Turcs. Peut être un sujet à creuser ?

Bref, c'est toujours un plaisir et des émotions, à chaque fois renouvelés, de vous lire.

Merci et à bientôt

Commentaire de Jamal ZAIMIA. Mardi, 6 Janvier 2008